De l'autre côté Index du Forum
 
 
 
De l'autre côté Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le corbeau retourne au nid. [Pv W. Ward]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De l'autre côté Index du Forum -> Académie Worsthag -> Le Château de Worsthag -> Le Hall d'entrée
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Faust Havoc
Ancien élite / Dernier descendant des Bloody Angel / Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2008
Messages: 1 822
Autre(s) compte(s): z'avez qu'a deviner ^^
Baguette magique: baguette,30 cm, en bois d'ébène (donc noir). Composition: crin de licorne, sang de dragon, larme de phénix. Gravure représentant des ailes d'anges et une croix sur le manche.
Pouvoir: capable de controler et de donner des formes diverses a son sang, sang étant un assez bon neutraliseur de magie
Ma devise :: Les seules limites de notre être sont celles que nous nous imposons. Notre coeur ne nous trompe jamais.
Race: Chevalier noir

MessagePosté le: Mer 3 Aoû - 01:08 (2011)    Sujet du message: Le corbeau retourne au nid. [Pv W. Ward] Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Nostalgie, et le mot était faible. Cela faisait maintenant plusieurs années qu'il n'avait plus eut la chance de pouvoir traverser la grande allée pour passer la grande porte. Il marqua un temps d'arret avant de pousser la porte, il laisse ses doigts glisser sur le bois. Il avait presque l'impression de rentrer chez lui après un voyage ayant duré une éternité le bâtiment n'avait pas changé en apparence mais on pouvait être sur qu'a l'intérieur plus rien de ne devait être pareil surtout au niveau du règlement. Mais il était la pour remettre de l'ordre dans tout ca avec une petite révolution bien sentie.

Il reprit sa valise et poussa la porte pour entrer, c'était peut être parce qu'il avait perdu une dizaine d'années mais il lui semblait que tout était plus grand. Le hall était vide, pas âme qui vive il posa sa valise et passa une main dans la cage de son immense corbeau pour le caresser. Visiblement l'animal aussi était heureux de revenir ici. Qu'allait-t-il faire ? Devait il attendre l'arrivée de quelqu'un pour lui demander de le rencarder sur la situation géographique de la maison des Wolfeurines ? Ou alors devait il s'y rendre de lui même et agir en fonction si jamais quelqu'un venait à lui tomber dessus ? Il fallait être logique il était censé être un nouveau d'un autre pays arrivant en plein milieu d'année, il valait mieux qu'il reste ici en attendant un élève ou un professeur. De toute façon son arrivée était prévue pour aujourd'hui dans les environs de cette heure. Quelqu'un ferait bien le déplacement.

Il sortit quelques livres, ceux qui allaient lui servir pour ses cours histoire de voir ce qu'il allait devoir réviser toute l'année...Enfin façon de parler car il ne s'attendait pas vraiment à découvrir grand chose de fracassant la dedans. Il soupira rien qu'a l'idée de devoir passer le reste de l'année a ressasser des vieux tours, en compagnie d'enfants. Il fut tiré de sa rêverie par un clopinement, le clopinement d'une canne. Il en eu une sorte de petit frisson rien qu'à l'idée associer, William Ward, le contact prof de Nel au sein de l'école...Mais aussi celui qui paradoxalement risquait de rendre son séjour ici le moins agréable possible. Enfin au moins les autres rencontres ne pourraient qu'être que plus agréable s'il commençait par lui. Il posa ses yeux bleu glace sur le professeur.


-Excusez moi Monsieur...Je suis nouveau ici et je cherche la tour des Wolfeurine pourriez vous m'indiquer le chemin.

Le tout dit avec un très léger accent français, accent qui avait valu a Faust des heures et des heures de travail acharné à parler avec ses cousins français. Le résultat était bluffant. Prendre son rôle d'élève avec Ward était un bon moyen de savoir s'il était dans la confidence ou pas de leur plan, et savoir a quoi s'en tenir avec lui.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



thème musical: Sound the bugle, Bryan Adams


Revenir en haut
William Ward
Professeur De Défense Contre les Forces du Mal

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2008
Messages: 159
Baguette magique: Baguette en bois d'orme au pommeau incrusté de fragments de pierres précieuses
Pouvoir: Intelligence hors du commun
Ma devise :: En s'appuyant sur les principes ils finiront bien par céder!
Race: Humain

MessagePosté le: Sam 6 Aoû - 00:33 (2011)    Sujet du message: Le corbeau retourne au nid. [Pv W. Ward] Répondre en citant

     Depuis quelques temps, Ward avait décidé de faire subir à ses élèves de deuxième et troisième année, un entraînement physique pour lequel il réservait deux heures de l'emploi du temps. Au moins, ça lui permettait d'avoir plus de délais pour préparer ses cours. Seulement, la brillante Mme Andersson, n'ayant pas encore saisie le potentiel enseignant de William, avait décidé de le convoquer à nouveau dans son bureau pour exiger des explications. or, le professeur là soupçonnait d'empêcher l'infirmière de lui prescrire sa potion pour la douleur et c'est ainsi qu'il se rendit rompu dans le bureau inquisitorial.
     Là, il du s'expliquer mais la douleur et la fatigue ayant  raison de lui, c'est avec grand plaisir que la directrice eut affaire à un homme épuisé privé de son éloquence naturelle. William se contenta de lui dire qu'il renforçait physiquement les élèves pour qu'ils développent leur endurance en duel comme en confrontation avec de forces néfastes et gardant toujours son caractère de chien, repartit illico en claquant la porte.

     Se téléportant grâce à son collier aztèque dans le hall et ruminant sa revanche tout en se disant qu'il venait presque de s'avouer vaincu, il ne remarqua même pas le jeune homme qui attendait devant la grande porte et ne pris pas non plus la peine de s'arrêter quand celui-ci l'interpela.

"Une tour pour les Wolfeurines? Non mon grand, y a la niche du chien du garde chasse là-bas dehors, c'est amplement suffisant. Lança-t-il sur un ton totalement désintéresse."

     Tout à coup, le professeur se stoppa net et refit quelques pas en arrière pour se retrouver à hauteur du garçon. Il le regarda de haut en bas pour se rendre compte qu'il n'avait jamais vu cet élève de sa vie et d'après ce qu'il pouvait déceler dans le physique du gamin, il n'avait pas la moindre envie de faire connaissance. Cette réflexion faite à lui-même était aussi justifiée par un trait étrange que William releva tout de même, des yeux d'un bleu glaciale... C'était un regard à geler l'enfer que William avait l'impression d'avoir déjà croisé quelques part. Finalement il haussa les épaules et s'adressa au nouveau venu en français tinté d'un accent dédaigneux et hautain:

"Mais enfin, qui êtes vous donc! On ne se présente pas si abruptement devant un membre du corps en enseignant de ma prestance!"

     William leva les yeux au ciel en soupirant longuement puis accrocha de nouveau le garçon et cette fois-ci dans un anglais rustre qui le caractérisait si bien:

"Qui t'es toi?..."
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Dernière édition par William Ward le Jeu 18 Aoû - 21:54 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Faust Havoc
Ancien élite / Dernier descendant des Bloody Angel / Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2008
Messages: 1 822
Autre(s) compte(s): z'avez qu'a deviner ^^
Baguette magique: baguette,30 cm, en bois d'ébène (donc noir). Composition: crin de licorne, sang de dragon, larme de phénix. Gravure représentant des ailes d'anges et une croix sur le manche.
Pouvoir: capable de controler et de donner des formes diverses a son sang, sang étant un assez bon neutraliseur de magie
Ma devise :: Les seules limites de notre être sont celles que nous nous imposons. Notre coeur ne nous trompe jamais.
Race: Chevalier noir

MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 22:49 (2011)    Sujet du message: Le corbeau retourne au nid. [Pv W. Ward] Répondre en citant

Comme il s'y attendait il fut accueilli avec froideur et sans la moindre attention, a tel point qu'il fut même surpris d'avoir une réponse. Quand à la réponse il s'y était elle aussi attendu, au point que la question fusse elle même purement rhétorique car il n'était pas question de faire celui qui sait déjà. En règle générale il ne supportait pas ce genre d'attitude supérieure surtout venant de quelqu'un qui visiblement ne l'était pas. Ca allait surement être la partie la plus difficile de son maintient de couverture, il allait surement avoir envie d'en massacrer beaucoup ici.

"Une tour pour les Wolfeurines? Non mon grand, y a la niche du chien du garde chasse là-bas dehors, c'est amplement suffisant. Lança-t-il sur un ton totalement désintéresse."


Faust serra les dents pour ne pas lui répondre qu'il enseignait l'humour aux premières années pour oser sortir des trucs aussi spirituels. Malheureusement il n'avait plus ce privilège il n'était plus qu'un élève obligé de subir, obligé de subir le cynisme de quelqu'un qui, et il l'aurait parié, avait quelque chose a cacher en dessous. Il ne répondit rien profitant du fait que William ne lui est pas décrocher le moindre regard pour faire descendre le sien de quelques degrés encore (oui oui c'est possible bientôt le zero absolu). Bien entendu son regard se fit bien plus humble quand enfin il daigna poser les yeux sur lui.

"Mais enfin, qui êtes vous donc! On ne se présente pas si abruptement devant un membre du corps en enseignant de ma prestance!"


C'était donc ca qui l'avait chiffonné ? Et pourtant il pouvait s'estimer heureux du ton que Faust avait employé. C'était un ton que très peu avait eu l'honneur d'entendre un jour, mais visiblement sa magnificence boiteuse méritait mieux. Alors en parfait garçon de bonne famille de dix neuf ans Faust lui donna ce qu'il voulait. En utilisant son contrôle sur le sang il en fit monter un peu au niveau de ses joues pour feinter un parfait petit rougissement de circonstance. Il reprit avec une voix moins assurée à l'accent français un peu plus marqué pour appuyer son malaise d'avoir gaffé dès le premier jour.

-Excusez moi professeur...Je ne pensais pas avoir la chance de tomber sur un membre du corps enseignant à cette heure de la journée. Laissez moi me présenter, Logan Whistler. Nouvellement dernière année dans la maison Wolfeurine.

Faust se leva en se mettant bien droit limite raide, de la même manière qu'il était coutume en France de se lever quand le professeur entrait en classe. Il vit amusé que malgré ses quelques centimètres de moins il surplombait encore bien l'homme aux trois jambes. Mais son visage ne laissa rien transparaitre de cette pensée qui fut aussi fugace qu'une inspiration.

-Ca n'est pas un problème professeur si vous ne voulez pas m'indiquez le chemin de la tour...J'attendrai qu'un élève de ma maison le fasse.

Le ton était clair, docile. Mais l'attitude était droite et forte, il pliait l'échine devant l'autorité mais il voulait montrer qu'il saurait montrer les crocs en cas d'abus. De toute manière il était la pour forcer les élèves à ce soulever, tout mauvais traitement qui lui serait infligé se changerait en arme pour lui par la suite. Il resta bien droit ses yeux toujours posés sur ceux de Ward, mais il avait dans l'idée que la conversation n'allait pas se finir ainsi. Il était un élève visiblement français arrivant en plein milieu d'année, s'il n'avait pas la moindre question a poser soit il se foutait de tout, soit il n'avait pas deux sous de curiosité.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



thème musical: Sound the bugle, Bryan Adams


Dernière édition par Faust Havoc le Jeu 25 Aoû - 12:28 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
William Ward
Professeur De Défense Contre les Forces du Mal

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2008
Messages: 159
Baguette magique: Baguette en bois d'orme au pommeau incrusté de fragments de pierres précieuses
Pouvoir: Intelligence hors du commun
Ma devise :: En s'appuyant sur les principes ils finiront bien par céder!
Race: Humain

MessagePosté le: Jeu 18 Aoû - 21:53 (2011)    Sujet du message: Le corbeau retourne au nid. [Pv W. Ward] Répondre en citant

     Ah ces français! Toujours à se croire représentants des bonnes manières de par leur provenance géographique... Remarque les Anglais n'étaient guère mieux mais bon, Ward était anglais et donc... euh... c'était moins pire, il faisait remonter le niveau de la sincérité et de l'audace par rapport à l'hypocrisie dans son pays.

     Le professeur fixa le nouvel arrivant d'un air hagard qui aurait gêné plus d'un élève dans cette académie et émis un léger sifflement en laissant passer un filet d'air entre ses dents. Il leva négligemment sa main libre qui vint bruyamment heurter son front pour faire part de son exaspération.
     Il ne fallait pas s'attendre à un dur à cuir au caractère bien trempé en voyant la façon dont le gamin avait interpelé Ward. Quoi qu'il en soit, la douleur de sa jambe ne faisait qu'empirer depuis ces derniers temps et il ne se sentait même plus la force de tyranniser un élève, surtout que celui-ci était légèrement plus grand que lui et qu'il avait certainement assez d'expérience dans le domaine pour ne pas se laisser avoir. William opta donc pour la méthode du professeur vieil ours mal léché en se promettant de lui en faire baver plus tard quand il serait en confiance.
     L’attitude du professeur changea tout à coup, ses traits se détendirent et un sourire contrit se dessina sur son visage mais toujours affublé de ses yeux hagards qu'il aimait tant. Il soupira légèrement puis repris parla doucement d'une façon qui était fort peu naturelle si on connaissait Ward.

" Je ne suis pas tellement en état de te faire une visite guidée comme tu peux le voir, il montra sa canne d'un geste désinvolte. Mais tu es juste à côté de la grande salle et je pense qu'on se fera un plaisir de te renseigner à la table des bulldogs baveux..."

     William marmonna dans sa barbe quelque chose d'inaudible et se retourna sèchement en faisant signe au jeune homme de le suivre. Dans le même temps, des elfes de maison vinrent prendre les bagages du nouvel élève à son insu pour aller les déposer dans la fameuse tour.
Ward se dirigea vers la porte massive de la grande salle, Logan sur ses talons, puis arrivé juste devant il fit volte-face à son futur élève et lança sur un ton agressif:

"Tu vas pas me rouler si facilement gamin, avant d'entrer là-dedans tu vas me dire pourquoi tu as atterri ici alors que l'enseignement de la magie en France est indéniablement de qualité et qu'ici on est un peu... Comment dire... en mauvaise posture niveau corps professoral..."

     William fixa Logan avec des yeux perçants, prenant une posture devant la porte qui persuaderait n'importe qui d'aller voir ailleurs.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Revenir en haut
Faust Havoc
Ancien élite / Dernier descendant des Bloody Angel / Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2008
Messages: 1 822
Autre(s) compte(s): z'avez qu'a deviner ^^
Baguette magique: baguette,30 cm, en bois d'ébène (donc noir). Composition: crin de licorne, sang de dragon, larme de phénix. Gravure représentant des ailes d'anges et une croix sur le manche.
Pouvoir: capable de controler et de donner des formes diverses a son sang, sang étant un assez bon neutraliseur de magie
Ma devise :: Les seules limites de notre être sont celles que nous nous imposons. Notre coeur ne nous trompe jamais.
Race: Chevalier noir

MessagePosté le: Jeu 25 Aoû - 12:27 (2011)    Sujet du message: Le corbeau retourne au nid. [Pv W. Ward] Répondre en citant

Faust soutint le regard du professeur sans ciller. Même si ce dernier c'était mis à s'empourprer ou vociférer il n'aurait pas eu le moindre mouvement de recul. Même sa mimique d'exaspération ne lui arracha pas la moindre réaction. Faust se doutait bien qu'il essayait de faire naitre en lui une pointe d'agacement qu'il aurait surement regretté dans le seconde. Malheureusement pour Ward, si Faust avait finalement atterri à wolfeurine il avait au moins la patience d'un grizztherin. Mais visiblement le vieux renard avait lui aussi plus d'un tour dans son sac car cette fois à la grande surprise, qu'il prit soin de cacher, le professeur lui afficha un sourire. Ce qui soit dit en passant en connaissant le personnage était bien plus effrayant que son attitude habituelle. Il reprit d'un ton si calme que durant un instant Faust cru même qu'il allait arreter de lui raconter n'importe quoi.

" Je ne suis pas tellement en état de te faire une visite guidée comme tu peux le voir, il montra sa canne d'un geste désinvolte. Mais tu es juste à côté de la grande salle et je pense qu'on se fera un plaisir de te renseigner à la table des bulldogs baveux..."

Cette fois ci il ne put s'empecher d'émettre un petit soupire de déception. Il était donc si difficile de parler à cet homme ? Ne savait il donc pas quand la plaisanterie devait s'arreter pour rester de la plaisanterie ?

-La maison des bulldogs baveux... Il tira légèrement sur sa cravate. Surement à la table des cravates rouges.

Il marmonna quelque chose d'intelligible que Faust ne prit même pas soin d'essayer de comprendre. Il prit soin de se retourner quand même pour regarder derrière lui pour voir les elfes de maison prendre ses valises. Bien entendu il savait depuis le début que ca finirait ainsi, mais feindre l'ignorance le préserverait plus longtemps. Il suivit ensuite le clopinant jusqu'à la porte massive de la grande salle. Et encore une fois il lui fit la surprise de s'arreter devant pour cette fois ci faire tomber son masque et l'aborder avec agressivité et mépris.


"Tu vas pas me rouler si facilement gamin, avant d'entrer là-dedans tu vas me dire pourquoi tu as atterri ici alors que l'enseignement de la magie en France est indéniablement de qualité et qu'ici on est un peu... Comment dire... en mauvaise posture niveau corps professoral..."

Les yeux de Faust descendirent à une température polaire l'espace d'un court instant, en temps normal il lui aurait serait dessus d'un revers de la main. Mais il se contenta juste de se placer devant lui, pour lui montrer sans être menaçant lui, que la posture que Ward venait de prendre ne l'impressionnait même pas un instant. Il répondit toujours sur le même ton humble et courtois.

-Mes parents travaillent pour l'ambassade d'Angleterre en France. Aussi ont ils trouvé intéressant pour leur fils qu'il termine ses études sur le sol anglais. Que j'emporte avant d'entrer dans la vie active quelques souvenirs de la vie sur la terre de mes ancêtres. Je ne suis pas venu vous rouler vous, ou qui que ce soit d'autre. Mon dossier est en règle la directrice l'a minutieusement détaillé devant moi lors de mon entretien. Vous n'aurez qu'a lui en toucher deux mots pour être rassuré.

Il n'avait jamais vraiment eu de supers rapports avec Nel, vu la nouvelle directrice peut de chance qu'il s'en sorte beaucoup mieux avec elle. Faust doutait donc fortement que Ward aille la harceler de question sur un dossier qu'elle avait accepté. Et de toute manière il n'aurait obtenu que des problèmes à le faire.

-Je peux y entrer maintenant ?

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



thème musical: Sound the bugle, Bryan Adams


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:58 (2018)    Sujet du message: Le corbeau retourne au nid. [Pv W. Ward]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De l'autre côté Index du Forum -> Académie Worsthag -> Le Château de Worsthag -> Le Hall d'entrée Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com