De l'autre côté Index du Forum
 
 
 
De l'autre côté Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Par un heureux hasard.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De l'autre côté Index du Forum -> Académie Worsthag -> Le Château de Worsthag -> Le Hall d'entrée
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Phyléas
Garde-chasse

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2011
Messages: 9
PNJ: Sylfer Berangar
Baguette magique: aucune baguette.
Ma devise :: "Trois petits sauts en avant, valent mieux qu'un grand pas en arrière"

MessagePosté le: Mar 13 Sep - 01:10 (2011)    Sujet du message: Par un heureux hasard. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
C'est par une belle journée ensoleillée que le château de Worsthag s'éveilla. Deux silhouettes avançaient avec tranquillité le long des sentiers bordant celui-ci. La première ne dépassait pas les trente centimètres de haut, et se déplaçait à quatre pattes. Malgré ce temps idyllique, on ne pouvait percevoir pour le moment que six formes touffues longues d'un bon mètre chacune, dansaient avec légèreté.
Quant à l'autre, un homme aux cheveux ébouriffés, de taille à peine moyenne. Ainsi qu'aux formes squelettiques.

Le petit animal se tourna vers l'individu un air déconfit: _ "Phyléas , ça fait quatre jours que tu marches sans but, tu n'as pas envie de te détendre à l'ombre sous les arbres".

_ "Je veux bien, Sylfer mais ... mais quoi ?! ... mais heuuuu ... Mésopotamie ! Non ça n'a aucun sens... maison ... non plus ... Laisse moi quelques instants et je suis sur que ... Que ? ... querelle ... que n'est ni ... Quelle belle journée Sylf ! Tu ne trouves pas. Le temps est aux escargots. Une pluie des plus rafraîchissante". Finit Phyléas sur un air des plus enjoué.

_ "En es tu sur ?!" soupira Sylfer. "Regarde mieux que ça, il n'y a aucun nuage".

_ "Alors c'est quoi ça !", lança Phyléas tout en pointant le ciel.

Un premier gros nuage apparu dans une volute de brume, puis fut suivi de plusieurs autres, qui se formèrent paresseusement dans le bleu azur. Quelques minutes plus tard la pluie se mit à tomber. En premier lieu, des fines gouttelettes se laissaient chuter pour résonner sur les feuilles du royaume sylvestre alentour. Les premiers sons pluvieux furent comme les prémices d'une symphonie. Et peu à peu les gouttes jouèrent une toccata. Les notes cristallines se transformèrent en un véritable chahut musical. Phyléas se dirigea sous un arbre, posa genou à terre, puis se releva un sourire satisfait. Tout en avançant, il brandit à brûle pour poing, une petite branche d'une forme droite et élancée , et agita ses bras avec grâce, tel un chef d’orchestre. Transformant le chahut en une subtile mélodie.

Chacun de ses mouvements semblaient faire danser les feuilles autour de lui, changeant le rythme et l'intensité de la pluie. Dès lors qu'il pointait un arbre, chaque goutte frappant son feuillage, éclatait en petites étincelles colorées, volants avec candeur, pour s'évanouir quelques secondes après.
Sylfer se retourna vers lui un air lassé:

_ "Phyléas, tu commences vraiment à m'exaspérer, pour une fois qu'on pouvait marcher sous un beau soleil".

_ "Écoute, pour une fois qu'on" ... Chuchota t'il. Un air étonné apparu sur son visage. "Que l'on quoi ?!".

Phyléas s'arrêta de bouger d'un coup. Un étrange frisson parcouru son corps endolori, laissant tomber sa branche sur le sol, qui ne tarda pas à se disloquer en petits copeaux. Et la pluie se remit à battre avec une régularité monotone.

_ "Que se passe t'il ?" demanda Sylfer, tout en se rapprochant.

_ "Rien, un frisson. Comme si quelque chose me rappelait un sentiment d'effroi familier, mais sans pouvoir mettre souvenir dessus".

Ils marchèrent deux longues heures sous la pluie glacée, sans un mot. Sylfer avançait un peu en avant laissant ses six longues queues balayaient l'air, tout en dégageant un doux parfum aux notes suaves et enivrantes. Phyléas le suivait quelques pas derrière, guidé par les senteurs oniriques du petit animal.



Et ce fut par une belle journée pluvieuse, que Phyléas arriva devant ces grandes grilles, à travers lesquelles ont pouvaient voir une immense bâtisse.

Sylfer se figea sans prévenir, laissant Phyléas en pleine réflexion, trébucher dessus. Sylfer malgré la maladresse de Phyléas, ne bougeait toujours pas. Quant à Phyléas, il se releva avec peine, le visage et les vêtements couverts de boue.

_ "Tu sens ?" lança Sylfer tout en humant l'air ambiant.

_ "J'ai déjà un odorat loin d'être exceptionnel, alors avec de la boue dans le nez je ne pense pas que ça aide vraiment. Pourquoi qu'est ce que tu as trouvé encore ? Un lapin caché dans un fourré ? Puis comment tu peux sentir avec une pluie aussi forte ! T'es ma sorcière bien aimée ?!".

_ "Si je ne te devais pas la vie, tu serais depuis bien longtemps sous mon emprise, rien que pour ton arrogance déplacée !"

_ "Quoi ?! Mais j'ai ... J'ai quoi déjà ... Gepetto ... J'ai de la chance qu'il n'y ait pas d'éclair ... Non, car il y a déjà des éclairs. J'ai sali mes vetements ! Encore ... Si seulement j'avais des vêtements propres !" termina Phyléas sur un ton énervé.

A peine, il eu fini sa phrase, un éclair illumina le ciel, et le tonnerre gronda aussitôt après. La pluie se mit à battre de plus en plus fort, trempant les vêtements propres de Phyléas.


_ "Méfies toi, Phyl. ça sent la magie ici. Beaucoup de magie, peu de puissante, mais énormément de petite entité sorcière".

_ "Houaaa ! ça existe la magie ! C'est vrai ! On va voir des magiciens avec des chapeaux pointus couvert d'étoiles et de lune. Et des sorcières pleines de verrues volant sur leur balais ?!".

Sylfer se retourna d'un air exaspéré:

_ "Oui, oui ! Et des licornes feront sortir des arcs-en-ciel de leur trou de balle ... ".

_ "C'est vrai ?! Aller viens, j'veux pas rater ça !" lâcha Phyléas enjoué, tout en poussant les grilles du portail.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
"L'imaginaire est le rêve du cœur. Il nait de nos pensées, fleurit dans notre âme, et meurt dans nos douleurs"


Dernière édition par Phyléas le Mar 13 Sep - 22:53 (2011); édité 3 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:58 (2018)    Sujet du message: Par un heureux hasard.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    De l'autre côté Index du Forum -> Académie Worsthag -> Le Château de Worsthag -> Le Hall d'entrée Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com